paul thomas anderson

There will be blood

Comme dirait un de mes collègues, vieux motard que jamais. Revenons vite sur un flim qui ne mérite pas une petite chronique mais une grande et belle déclaration d'amour, parce que des efforts comme celui-ci restent quand même bien rares par les temps qui courent.

par