olympique

Salt Lake City/France 3, un soir de février 2002

23 février 2002, Salt Lake City : il est vingt heures et des bananes en France. A Dijon, c’est morne plaine, la veille, l’équipe fanion s’est faite honteusement battre à domicile par la frêle équipe de Sète 2-1 à cause d’un penalty en bois de dernière minute (Frédéric Fénart , l’avant centre diabolique dijonnais eut un geste assez sportif en tentant de cartonner le buteur sétois avec un p’tit coup de pied plein d’a propos…).

par