The Purge : Anarchy

James DeMonaco, 2014

par

Ou American Nightmare 2 : Anarchy en VF … Après un premier episode au pitch intéressant mais un peu mou du genou, James DeMonaco revient pour corriger le tir avec cette suite qui n’a plus rien d’un huis-clos.

Souvenez-vous du premier épisode : les USA ont mis en place sur leur territoire une nuit de la purge, pendant laquelle tous les crimes sont légaux pendant douze heures. Cette mesure a pour effet une forte baisse de la violence le reste de l’année. Voilà voilà. C’est encore valable pour ce nouvel opus. Dans le premier, des assaillants voulaient entrer dans la maison d’Ethan Hawke et Lena Headey. Aujourd’hui nous suivons trois petits groupes de personnes coincés dehors après le couvre-feu et cibles d’individus peu recommandables bien décidés à participer à la purge.

Qui sont ces trois groupes, me direz-vous. Et bien nous avons un jeune couple sur le point d’officialiser leur séparation, une mère et sa fille, et Frank Grillo (Captain America 2, The Grey …), sans doute le vrai point fort du flim. Frank, c’est un vrai second, voire troisième, voire quatrième rôle… C’est le genre d’acteur qui fait toujours le métier, mais dont vous ne vous rappelez jamais le nom. Et bien maintenant si. Parce que Pépère porte le flim.

En soit, nous n’avons pas affaire ici à une œuvre très originale. On a déjà vu d’autres chasses à l’homme bien plus réussi mais le tout est plutôt bien empaqueté et ça fonctionne l’essentiel du temps… Pourtant on tremble un peu au début, avec l’épisode du vieux ou de l’intrusion du voisin chez la mère et sa fille. Le doute est levé quand les trois groupes sont finalement réunis et que Frank prend les choses en main.

On est toujours un peu gêné pour DeMonaco, on sent et on aimerait qu’il arrive à dénoncer des trucs avec son idée de purge… Mais non, pas moyen, le message ne passe pas, le trait est trop grossier. Par contre, pour le coup et contrairement au premier épisode, on a du rythme et une action plutôt soutenue. The Purge : Anarchy est donc une bonne suite, supérieure à son ainée, et ça, ça n’arrive pas tous les jours.

source: impawards.com

source: impawards.com

Laisser une trace

  • (will not be published)