Raft – Yaka Dansé (1987)

par

(c) lescharts.com
Salut les aventuriers ! Bon, on va s’échapper un peu de la Scandinavie, pace que vous z’allez finir par croire que je suis un descendant d’Olaf Grossebaf. Alors on va revenir à quelque chose de plus terroir, quelque chose de plus connoté franchouillard (quoique le contenu et les paroles sont franchement exotiques) : aujourd’hui donc Raft !!!!

Raft, c’est l’histoire d’un petit groupe des années 80 plutôt branché new wave au départ, et qui explose complètement en 1987 avec ce titre, « Yaka Dansé » (très intelligent pour les gosses qui ont du mal avec l’orthographe, il faut le souligner…). Un groupe composé de deux Strasbourgeois, Christian Fougeron et Pierre Schott. Ils forment en 1983 un 1er groupe The Drinks, qui ne connaît qu’un succès d’estime. Après quelques singles, maxis et autres 33 T (dont un enregistré dans la langue de Shakespeare), ils rencontrent le succès et place ce gros tube tout en haut du Top 50 (4 semaines 2eme, et plus de 3 mois dans le top 10, derrière l’intouchable « La Bamba « de Los Lobos) avec près de 600 000 exemplaires vendus (ça en fait).

Le texte qui joue sur les mots, est métaphoriquement très représentatif de leur volonté d’éveiller les gens aux problèmes du racisme, de la solidarité et de la tolérance. Ils continueront dans cette voie avec « Femmes du Congo » l’année suivante, avec un peu moins de succès (20ème au Top de Marco et 150 000 galettes écoulées tout de même).

Le groupe implose au début des 90’s, et chacun de son côté tentera une carrière solo, Pierre Schott rencontrant un certain succès avec le titre « Je te voudrai quand même » en 1992, duo avec Tanita Tikaram, grande égérie musicale de l’époque

Mais heureusement RFM Party 80 passe par là, et on retrouve ce sympathique duo sur la tournée 2008, avec en point d’orgue une petite prestation au SDF

Que dire sur ce clip ? Chamaré, fun et bigarré, couleurs vives, caleçons colorés près du corps, mode 4 fenêtres, silhouettes et ombres chinoises, enfants qui jouent le rôle d’adultes : pas de doute, on est bien dans les années 80. La p’tite chorégraphie, avec le poing en l’air pour marquer la batterie, vaut le coup d’oeil à elle seule. On notera également sûrement un p’tit clin d’oeil au Boss période « Born in the USA » avec le bandana qui va bien.

Un grand morceau français des années 80 et un chouette clip qui donne la pêche !

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=yQ9IprKAbC0]

Et comme toujours le p’tit plus qui va bien : une p’tite session acoustique loin d’et’ vilaine sur TéléAlsace, le duo Pierre Schott-Tanita Tikaram (La lon la lon Laï), et pour finir 3 clips : « Femmes du Congo » , « Didididam » et « Sea, sun and Sensy » (très sympa le clip, pas mal d’animations dans tous les sens)

Salut les jeunes, et soyez heureux !

Laisser une trace

  • (will not be published)