Mc Solaar – Nouveau Western (1993)

par

(c) lescharts.com

Salut à tous ! Ce soir il fait froid, il fait frisquet, c’est le joli mois de décembre qui arrive ! Alors quoi de mieux que remonter 16 ans en arrière, en décembre 1993, et de causer de notre plus grand rappeur français, avec un excellent titre, et bien sûr un excellent clip : « Nouveau Western »

Tout d’abord, force est de reconnaître que ce morceau est le cauchemar des adeptes du blind-test : le sample de « Bonnie and Clyde » qu’il contient (et notamment son intro) sont tellement identiques qu’on ne sait jamais à quel titre on a affaire (à moins d’avoir une oreille bionique qui détecte les différences de compressions analogiques, ce qui est complètement glucose). Il est certain que dès que Claude entame la chansonnette, il est par contre difficile de le confondre avec l’organe de l’homme à la tête de chou.

Mc Solaar (de son vrai nom Claude M’Barali) sort en 1994 son 2ème opus « Prose Combat », excellent album (réalisé une nouvelle fois avec son grand poto Jimmy Jay) qui comporte de très chouettes chansons, comme « Séquelles », « La Concubine de l’Hémoglobine » ou encore « Obsolète », et qui relève le défi de faire aussi bien sinon mieux que son 1er effort « Qui sème le vent récolte le tempo », dont son 1er tube « Bouge de là » est extrait. Entre les deux albums, sa cote franchit allégrement l’Atlantique et il rencontre notamment le grand rappeur US Guru, avec qui il enregistrera un chouette duo « Le bien, le mal ».

Revenons en à ce chouette clip, réalisé par Stéphane Sednaoui, grand nom français du clip (quelques petits artistes indépendants à son actif, du style U2, Red Hot Chili Peppers, Madonna, Björk, Depeche Mode, Alain Souchon,…) et dont je pense vous montrer d’autres travaux dans un avenir proche. Un clip tourné entre Paris, New-York et le Texas, et mettant de très chouette manière en avant la mise en abyme (le coup de la boîte aux lettres à la fin, j’adooooooore). Un clip visuellement très marquant et vraiment connoté 90’s avec ses grands travellings et le côté passager et purement figuratif de ses protagonistes.

Le morceau rencontra un vif succès, 4ème au top 50 début 94 : il est la preuve qu’on peut faire du rap en étant relativement inventif, et sans utiliser les poncifs harangueurs de ces joyeux contemporains de Suprême NTM (oui j’ai toujours été plus pour Claude Mc et Alliance Ethnik que pour les types qui frappent des singes).

Voili voulou, je vous laisse apprécier (ou pas, vous z’avez le droit) ce chouette morceau et ce joli clip, victoire de la musique du vidéo clip en 1995. Amusez-vous bien et soyez heureux !

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=l189eAhJc7g]

PS : et les boni alors ? Mais oui, vous z’inquiétez pas, alors dans l’ordre, le duo avec Guru de 1993 (« je prends de l’avance en prenant du recul, car prendre du recul c’est prendre de l’élan, », à méditer) et deux morceaux de « Prose Combat », le sautillant et sémillant « Obsolète » et le magnifique « Concubine de l’Hémoglobine ».

Laisser une trace

  • (will not be published)