Gloria Gaynor – I Will Survive (1978)

par

Le clip de la chanson, avec 3 lumières, un voile de fumée, une rivière de diamants (tu m’étonnes qu’elle a survécu…) et du patin à roulettes (curieux comme concept)
(c) lescharts.com

(c) lescharts.com

Ce soir, un mythe du disco, une légende de la fin des 70’s, souvent reprise, remixée, parfois maltraitée voire martyrisée, voici Gloria Gaynor (Gloria Fowles dans le civil) et son fameux « I Will Survive ».
Numéro un des charts partout dans le monde, sauf bien entendu en France : en même temps, il fallait arriver à se faire une place au soleil parmi les productions disco françaises qu’étaient les mastodontes « Born To Be Alive » et les standards des Village People (YMCA, In The Navy »). Donc 2ème au mieux la mère Gloria, mais bon elle a survécu…
Il était prévu à l’époque que ce morceau soit la face B de « Substitute », une reprise des Righteous Brothers. Sont curieux dans leurs choix parfois les producteurs…
Comme promis, la face B qui aurait dû être la face A, « Substitute » (pas vilaine, mais bon quand même…)
Et maintenant les cadeaux bonii. Tout d’abord, je vous laisse apprécier la partie violon de Bill Conti pour la Bande Originale de Rocky (on admettra une « très légère » ressemblance)
Mais en fait, la plus grande similitude est à mettre au compte de François de Roubaix (très célèbre compositeur de musique de films des 60’s et 70’s, et mondialement connu je l’espère pour le générique de Chapi Chapo). Le thème est celui de « Dernier Domicile Connu », datant de 1970 (très bon film de José Giovanni par ailleurs, au moins 20 ans que je ne l’ai point vu)… Pas de François de Roubaix aux crédits de la chanson de Gloria par ailleurs, comme c’est étrange…)
Passons aux reprises et/ou massacres. Tout d’abord Cocorico, avec la merveilleuse Régine. On apprécie à juste titre la francisation du texte et son déhanché (et vive la France hein)
Pour « Je Survivrai » (mais pas forcément ses auditeurs), voyez ici
Je suis magnanime et bon, je vous épargne Larusso (en même temps « Tu M’oublieras, elle avait pas tort)
Passons à la Batavie, avec le groupe Hermès House Band, rendu mondialement célèbre en France par le Stade Français (beurk !!!) en tout premier plan, puis Vincent Candela et l’Equipe de France de Football en 1998 (ô temps glorieux et immémoriaux). C’est ici.
Maintenant, la touche US de bon goût, avec le merveilleux groupe Cake (peut être la meilleure reprise de ce morceau mythique à ce jour)
Et maintenant les petits trucs rigolos. Tout d’abord une petite animation 3D de 1999 que l’on doit à Victor Navone, devenu depuis animateur des magnifiques Studio Pixar
Le petit passage de « Man On The Moon » avec Jim Carrey dans le rôle de Tony Clifton
Et enfin,  le duo Igudesman & Joo, deux musiciens classiques un peu déjantés avec une version que je trouve bien sympathique.
Et puis ce sera tout, mais bon c’est déjà pas mal non ? 🙂

3 traces

  1. JP.M

    Un titre incontournable, indémodable que de bons souvenirs, merci et bon week end…

  2. Margery

    Matt Clark,Then who should get the blame for last seaon’s poor run in the league. Andre Villas-Boas had the backing of Roman Abramovich and the board. Villas-Boas just needed to strengthen the squad.Who knows what happened during the training sessions as he did not have the support of the football players.I am talking about players performance wise during a football match.He could not manage the squad on the mental aspects of the game for the match.Chelsea was suffering when Villas-Boas was in chllre.Viagas-Boas failed as a manager at Chelsea.That is a fact.Reply

  3. http://www./

    Super that you found your ring… my wedding ring gets "lost" regularly in a similar fashion, and I keep finding it, must be a sign, ha ha. We are heading to Dingle in 3 weeks, simply cannot wait, you have whetted my appetite no end 🙂

Laisser une trace

  • (will not be published)