Agora

Un très beau flim historique d'Alejandro Amenabar avec ma préférée d'entre toutes, Rachel Weisz.

par

Un très beau flim historique d’Alejandro Amenabar avec ma préférée d’entre toutes, Rachel Weisz.

L’histoire est celle d’Hypatie, philosophe et astronome égyptienne. Nous sommes au 4e siècle après Jean-Claude, l’Egypte est sous influence romaine. Le flim est divisé en deux deux parties. Dans la première Hypatie, athée, fait cours à ses jeunes élèves, polythétstes et monothéistes mêlés, futurs leaders de la nation. Nous assistons impuissants à la montée du catholicisme. Dans un second temps, Hypatie qui n’enseigne plus, vit dans l’ombre d’un de ses anciens élèves devenu préfet romain. Elle est prise pour cible -comme les autres athés, juifs etc. – par des chrétiens toujours plus belliqueux. Vous vous en doutez, ceci n’est pas un flim sur le cyclimse.

La mise en scène, et c’est un doux euphémisme, est aérienne. Amenabar utilise beaucoup les plans à la kick off pour les scènes de foules, quand il ne flime carrément pas de l’espace. C’est rudement bien foutu, cette hauteur, cette distance avec les évènements.

Rachel est magnifique, ses jeunes collègues sont inspirés. Le seul hic c’est d’avoir vu la VF en fait, car il n’y a rien de pire que des scènes de foules doublées. Les « Brûle impi ! » « Ouaaaais » « C’est un gros vilaiiiiin », disons que ça n’est jamais convainquant.

Il n’empĉhe qu’on passe deux bonnes heures de cinéma. A découvrir donc.

Laisser une trace

  • (will not be published)