The Chaser

Quelques mots vite fait sur cet intéressant flim sud-coréen sorti sur nos écrans voilà quelques semaines

par

Le cinéma sud-coréen ne se porte quand même pas mal. Depuis la trilogie vengeresse de Park Chan-Wook, A bittersweet life ou encore the Host, on s’est habitué à resortir de la salle plutôt pas mécontent. A part pour le Bon, la Brute et le Cinglé, mais c’est une autre histoire.

The Chaser affiche 1Revenons-en à nos mouflons. The Chaser est l’histoire d’un ancien flic, Joong-Ho, devenu proxénète, dont l’une des jeunes demoiselles se fait enlever. Il va mener sa propre enquête pour la retrouver. Il se rendra vite compte qu’elle n’est pas la seule, et que toutes ont vu le même client en dernier.

Traduction fidèle ou pas du titre original, The Chaser porte bien son nom. Car de poursuite(s), il en est question.D’abord contre le méchant, avec de bien beaux plans de nuit, puis contre le temps, pour retrouver la péripatéticienne disparue, maman de surcroît.

Du rythme il y en a, mais malgré tout c’est un peu long et les ficelles sont un peu grosses. Malgré les critiques dythirambiques lues ça et là, nous ne sommes pas là, selon moi,  devant l’égal de Memories of Murder. Il ne saurait d’ailleurs lui arriver à la cheville. Cependant, c’est un très bon polar et les raisons de le voir ne manquent pas:

  • Le scénario, malgré ses énormités, saura vous tenir en haleine.
  • Les acteurs sont excellents. Mention spéciale à l’acteur principal Yung-Seok Kim qui rappelle beaucoup le Oh Dae-Su d’Oldboy.
  • La réalisation, la photo et le montage parfaits. C’est de la belle ouvrage pour un premier flim.
  • Les petits passages comiques qui détendent un peu l’atmosphère.

Vous ne serez donc pas déçu, c’est un très bon moment, parfois  violent, parfois drôle, mais pas assez imersif à mon goût !

Laisser une trace

  • (will not be published)